Les examens d'imagerie

Radiographie, échographie, endoscopie, IRM et scanner sont des examens complémentaires à l'examen clinique réalisé en consultation. Ils permettent une visualisation en deux ou trois dimensions de l'intérieur de l'animal et de préciser ainsi le diagnostic, l'évolution d'un état (par exemple la gestation) ou d'une maladie (exemple de l'insuffisance cardiaque).

dernière mise à jour le 16/04/2019

La Radiographie

La radiographie permet l'étude du squelette, des articulations et de certains organes abdominaux et thoraciques. Elle donne une image en deux dimensions, c'est pourquoi il est habituellement réalisé au moins deux clichés radiographiques pour pouvoir visualiser précisément un élément du corps de l'animal. La radiographie est habituellement utilisée pour diagnostiquer des fractures, des lésions d'arthrose, des malformations, des calculs, des tumeurs ...

C'est un examen indolore qui nécessite tout de même parfois de tranquiliser l'animal si ce dernier est un peu agité.

L'image est produite à partir de rayons X issus d'un générateur. Ces rayons traversent plus ou moins bien le corps de l'animal avant de rencontrer un support numérique, qui remplace les anciens films argentiques. Le "développement" se fait maintenant sur ordinateur ce qui permet d'obtenir une image très nette que l'on peut facilement grossir pour en voir les détails. Il est parfois nécessaire d'administrer un produit dit "de contraste" à l'animal pour identifier plus particulièrement un organe qui ne serait pas visible à la radiographie sans ce produit. 

Au cabinet vétérinaire, nous utilisons essentiellement un produit administré par voie orale avec un peu de nourriture pour marquer de blanc l'estomac et les intestins. Cela permet de mettre en évidence des lésions, des corps étrangers et le bon passage des aliment dans tout le tube digestif sur une journée.

La radiographie pouvant être dangereuse pour les cellules en croissance, elle n'est utilisée pendant la gestation que pour fournir une information sur le nombre de bébés à attendre le jour de la mise bas. Combien comptez vous de petits squelettes sur l'image ci-dessous ?                                                                              (réponse : 5)

l'Echographie

Cette technique d'imagerie utilise des ultrasons envoyés par une sonde sur la peau et dans la zone du corps à explorer. Comme pour les sonars utilisés dans la marine, les ondes sonores envoyées par l'appareil sont réfléchies de façon plus ou moins importante par les organes qu'elles rencontrent. L'analyse de l'écho par un ordinateur permet d'obtenir une image en deux dimensions. Pour obtenir une bonne image, il ne faut pas d'air entre la sonde et la peau : l'utilisation d'un gel est donc nécessaire et la tonte de l'animal souvent indispensable.

L'échographie permet uniquement de visualiser les tissus mous (organes, tendons, liquides : urine...), elle n'a donc aucun intéret pour les os. C'est un examen indolore qui n'a aucune contre-indication et peut permettre un diagnostic de gestation dès 40 jours après la saillie.

Le scanner

Comme la radiographie, le scanner utilise des rayons X produits par un générateur. Ce générateur particulier permet d'obtenir une image en trois dimensions.

En découpant virtuellement l'animal en tranches très fines, le scanner est d'une grande précision pour tous les tissus et organes, os compris. Cet examen est très intéressant dans le diagnostic de certaines affections comme les crises convulsives, les otites chroniques... Comme pour la radiographie, l'utilisation d'un produit de contraste permet d'obtenir des images plus nettes de certains organes.

Cet examen, bien que non douloureux, nécessite que l'animal soit complètement immobile. Il est donc indispensable d'anesthésier l'animal pour réaliser cet examen.

Cet examen n'est pas réalisé au cabinet vétérinaire car il nécessite du matériel très couteux et des compétences spécifiques. Les animaux qui nécessitent un tel examen sont dirigés vers des structures spécialisées :

l'Imagerie par résonance magnétique ou IRM

L'IRM est une technique d'imagerie en trois dimensions qui permet de visualiser les tissus mous et les liquides en utilisant les propriétés des champs magnétiques. L'image est obtenue à partir d'une sorte de gros aimant relié à un ordinateur qui enregistre les ondes électromagnétiques renvoyées par les organes de l'animal. Ce type d'examen est essentiellement utilisé pour explorer le cerveau ou la moelle épinière, les tendons et ligaments et les tumeurs.

Cet examen, bien que non douloureux, nécessite que l'animal soit complètement immobile. Il est donc indispensable d'anesthésier l'animal pour réaliser cet examen. La seule contre-indication à la réalisation de cet examen est la présence de corps étrangers métalliques (plombs de chasse) qui sont susceptibles d'interagir directement avec l'aimant.

Cet examen n'est pas réalisé au cabinet vétérinaire car il nécessite du matériel très couteux et des compétences spécifiques. Les animaux qui nécessitent un tel examen sont dirigés vers des structures spécialisées :