aïl cheval vermifuge strongle parasite traitement

L'aïl n'a pas de propriétés vermifuges chez le cheval

  • Par vetbdc
  • Le 21/05/2019
  • Commentaires (0)

Garlic

[lu pour vous] Une étude italienne montre que l'aïl frais administré à raison de 40g/jour à des juments pendant 15 jours n'a pas d'effets sur l'excrétion d'oeufs de strongles.
 

Cette étude a été réalisée sur 15 juments élevées dans un même pré (absence de biais environnemental) : 5 témoins non traitées, 5 ayant reçu de l'aïl frais, 5 ayant reçu de l'aïl séché. Même si l'effectif est faible, elle a le mérite de montrer par des coproscopies quotidiennes pendant 1 mois sur chaque individu que l'excrétion des oeufs de strongles par les 15 juments est resté stable et n'a pas diminué suite à l'administration d'aïl par voie orale.

L'étude a aussi permis de montrer qu'à raison de 40g/jour pendant 2 semaines, l'aïl ne présente pas de toxicité sanguine chez le cheval (contrairement au chien !)

Si l'aïl montre effectivement un effet (réduction) sur le développement des larves de strongles in vitro (= en laboratoire, dans des boites de pétri), cette étude montre qu'in vivo (= dans la vraie vie, administrée à un animal) le résultat n'est pas le même.

Si vous souhaitez lire l'article complet (en anglais), vous le trouverez ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0737080618305264

cheval actualités aïl vermifuge antiparasitaire publication lu pour vous

Ajouter un commentaire